Les merveilleux albums de Cécile Hudrisier

A la médiathèque de Sainte-Livrade (sous la halle au centre du village) exposition du 16 au 31 janvier des secrets d’atelier de Cécile Hudrisier..

CecileMediatheque

Cécile Hudrisier est illustratrice de livres pour enfants. Elle en a déjà un nombre très impressionnant à son actif et certains (« La moufle » par exemple, mais ce n’est que l’exemple que je préfère) ont connu un succès, international, dû à l’exceptionnelle qualité de ses créations graphiques originales. Cécile Hudrisier s’inscrit dans la grande tradition des illustrateurs français (les albums du Père Castor avec Pierre Belvès dans les années cinquante.. ou encore Jean de Brunhof avec son Babar). Sur une plus longue durée encore et sans remonter jusqu’à Comenius (1592-1670) qui fut le premier à concevoir des livres pédagogiques illustrés (ex : Orbis Pictus ), les albums de Cécile Hudrisier ont leur place dans cette longue filiation de dessinateurs-illustrateurs, dont les plus connus sont bien sûr Gustave Doré, Grandville., Benjamin Rabier…

Ces références peuvent faire sourire.. mais elles sont nécessaires pour souligner l’importance et la valeur de cette « catégorie » d’artistes largement sous-estimés. Mais les enfants ne s’y trompent pas ! Et l’ancien petit garçon que je suis garde en lui une profonde gratitude envers ces inventeurs d’images supports de rêveries.

Cécile Hudrisier crée, Cécile Hudrisier invente; Elle le fait avec les moyens actuels, la photographie, le traitement d’images sur Photoshop, mais aussi et surtout avec un goût du « bricolage » qui émerveille. Elle ne peut pas voir un petit bout de truc, un morceau de quelque chose sans se dire  » tiens, ça pourrait me servir ». Elle récupère, assemble, produit des collages et des mixages, met en scène des bouts de ficelle et des miettes qu’elle a picorées ici ou là. D’ailleurs « la petite poule rousse » est un de ses meilleurs albums.

Vous pouvez consulter, en cliquant ici : la liste des albums de Cécicle Hudrisier en vente sur Amazon !

Mais le mieux serait de venir la voir en personne, d’acheter au moins un de ses albums sur place, et éventuellement de lui demander une dédicace, mercredi 17 janvier à partir de 16h…. Les autres jours, sans elle, à la Librairie Au Papyrus (galerie de l’Intermarché, Ste livrade)

Allez, si vous hésitez encore, je vous propose de cliquer ici pour une petite visite sur « les chosettes », le blog de Cécile Hudrisier…

 

 

Exposition du groupe Magenta

 » Magenta, comment vous définissez-vous ? Qui êtes-vous ?

— Une vingtaine de plasticiens issus de l’Ecole d’Art André Malraux de Villenuve-sur-Lot

— Que faites-vous ?

— Nous mettons en scène nos travaux dans une exposition collective, chaque hiver, au Centre Culturel Raphael Leygues.

— Ce n’est pas votre seule activité ?

— Non, nous participons à divers accrochages tout au long de l’année. Nous pratiquons un travail partagé en atelier, des recherches en groupe sur la pratique artistique et soutenons les expositions individuelles.

— Dans l’immédiat où peut-on vous découvrir en ce moment ?

— Du 8 au 28 janvier, au Centre Culturel de Villeneuve-sur-Lot, comme je vous le disais, sous le titre « Entrée en matière »

— Très bien; Merci Laurence !  »

magenta01

Première exposition 2017-2018 : tous à ..

Entre les vacances de la Toussaint et celles de Noël, vous avez pu voir sur les murs du Hall d’entrée, de l’escalier et du premier étage, une exposition collective des travaux des élèves (adultes) d’un des ateliers de Sandrine Lardit.

Pour voir une vingtaine de photos de ces dessins, prises par Christine Vojinovitch il vous reste qu’à cliquer ici sur ce lien.

poilimg3865titre

Un cadeau de Noël : « l’Art des interstices » de Pierre Lamalattie

L’Art des interstices est un roman. Un roman écrit à la première personne, par un père qui s’inquiète de l’avenir de sa fille, dix-sept ans en terminale. Il s’inquiète aussi des comportements présents de cette adolescente. Sa mère s’est suicidée..

Dans l’Art des interstices le narrateur parcourt le monde de l’art contemporain, sous ses différentes facettes, officielles, marchandes mais aussi marginales, méconnues. Une odyssée pour le père, mais si l’on se place du point de vue de la jeune fille, plutôt un roman d’apprentissage. Lire la suite

Claudine C. in memoriam

Claudine C. est décédée fin novembre. Cette année encore, elle était inscrite à l’atelier de sculpture du mardi matin, mais les chimiothérapies ne lui permettaient plus de venir régulièrement, avant même l’hospitalisation finale. Claudine C. avait de très beaux yeux clairs et son regard était lumineux; j’adorais sa manière très « Vieille France » de ne jamais oublier de me demander « comment va Madame ? » ou de terminer la conversation par « et bonjour à Madame », parlant de mon épouse. Claudine C. déplorait sans doute comme moi que nous ayons à nous tutoyer à l’école, mais là, il aurait fallu se cacher pour continuer à se vouvoyer.
Claudine C. a disparu en respectant le protocole en vigueur. Elle a laissé « ses dernières volontés » : crémation, pas de cérémonies, ni fleurs ni couronnes. Disparaître sans déranger. Trépasser inaperçu. Seules les célébrités télévisuelles (un chanteur de rock, un romancier) peuvent alimenter les discussions et donner lieu à des mises en scène médiatiques. Je crains malheureusement qu’en croyant exprimer un choix personnel, (« ne vous dérangez par pour moi »), Claudine C. n’ait fait que se conformer à une injonction contemporaine de la Société du Spectacle.
De Claudine C. il me reste une petite aquarelle réalisée avec délicatesse (un exercice, un portrait de « Madame ») et,  tel le chat du Cheshire lorsqu’il  disparait dans le récit de Lewis Caroll, un sourire qui flotte dans l’espace. Un sourire avec de très beaux yeux clairs.
Adieu Claudine…
Philippe Roussel

Commentaire de Nadine Fredon :  « Un sourire avec de beaux yeux clairs ! une amitié sans arrière-pensée ! Tu es partie trop tôt, nous avions encore plein d’expos à découvrir… »

Festival de films à l’Utopie de Sainte-Livrade du 28 nov au 5 décembre

Des films provenant de nombreux pays étrangers, des films en avant-première, des films présentés par leurs réalisateurs en personne, des films pour les enfants…

et aussi une yourte installée sur la place où vous pouvez passer boire un thé, vin chaud où une soupe…

Consultez ici le programme détaillé des 38 films au programme jour par jour : vous pouvez même visionner les bande-annonces sur cette page ! (admirons la patience de celui qui a mis tout ça en ligne !)