Nuit des Musées : « Charlotte » à Gajac

Pour tout public, c’est gratuit et c’est émouvant :

au Musée de Gajac

Samedi 19 mai 2017 – 20h

La Compagnie de l’Atelier Provisoire vous propose une lecture-piano autour de l’œuvre de David Foenkinos : CHARLOTTE.

CharlotteSalompn

Charlotte Salomon a appris à lire sur une tombe. Celle de sa tante, Charlotte, qui s’est suicidée à un jeune âge. Cette mort, parmi d’autres, a marqué le destin de cette famille du début du siècle dernier. Difficile de grandir avec un héritage aussi lourd. Insoutenable de se voir peu à peu privée de tous ses droits dans une Allemagne où le nazisme l’emporte.

Alors, Charlotte existe par l’Art. Ses peintures lui sont aussi précieuses que sa passion amoureuse pour un homme qui lui inspirera une grande partie de son œuvre: Vie ? Ou Théâtre ?

L’œuvre de l’artiste, peintre juive Allemande Charlotte Salomon, Vie ? ou Théâtre ? , a inspiré le roman de David Foekinos intitulé ‘Charlotte’. « C’est ici toute ma vie » aurait-elle dit à son médecin en lui confiant quelques centaines de gouaches et feuilles calques manuscrites, conçues dans une solitude extrême.

Pour faire entendre la force bouleversante de ce monument artistique et littéraire, une comédienne et une pianiste, dans une mise en scène dépouillée, portent, ensemble, la voix puissante de ce destin hors du commun. L’écriture épique, d’un seul souffle et sous la forme d’un poème-fleuve, permet une interprétation libre dans des aller-retours entre la narration et l’incarnation.

Chopin, Bach, Gershwin, Schubert ponctuent, irradient, respirent, évoquent, égrènent, traduisent les événements de cette vie tourmentée dans une Allemagne gangrénée par la montée de la Barbarie.

La musique porte la voix de tous les artistes en lutte, de ce combat pour la survie de l’Art, de la solitude de Charlotte aussi.

Sur l’impromptu n°3 de Schubert, la projection de ses œuvres vient clore la lecture.

Dominique Garras, comédienne

Mathilde Bonneau, pianiste

Laure Dallet, metteur en scène

Sur cette page de l’éditeur Gallimard, en cliquant ici, vous trouverez des extraits (laudatifs) de quelques critiques parues dans des revues

Sur la page Wikipedia consacrée à Charlotte Salomop, en cliquant ici, vous trouverez tous les éléments… qui vous donneront certainement envie de venir à cette soirée au musée de Gajac !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *