Au cinéma en partenariat avec l’Utopie

Notre association (les Rapins) et le cinéma l’Utopie à Sainte-Livrade se sont mis d’accord pour organiser une série de séances sur la base suivante :

→ le programme est choisi en commun dans le vaste répertoire des films dont le sujet est une activité artistique

→ des billets à un tarif particulièrement intéressant sont réservés aux membres de l’association les Rapins (2 €) et aux autres élèves de l’école (4 €)

Nous commencerons le dimanche 11 décembre à 17h30 par la projection du film de Peter Watkins « Edvard Munch, la Danse de la vie » et en janvier, nous pourrons  voir ensemble dans les mêmes conditions « Le mystère Jérôme Bosch« .

Edvard Munch, la danse de la vie

Réglons tout de suite une petite question de prononciation [muŋk] est un nom norvégien qui pourrait s’écrire à peu près en français ‘moung-k’ …donc… vous pouvez pouvez continuer à dire ‘münche’ si vous préférez !…

Plus sérieusement, le film de Peter Watkins est intéressant à plus d’un titre. Il se présente à la fois comme un documentaire (commentaire en voix off) et se déroule comme un film, dans des décors soigneusement reconstitués et avec des acteurs en costume. Peter Watkins mélange les deux genres en allant jusqu’à « interviewer » directement les personnages, face à l’écran : cet artifice troublant nous transporte dans le temps et crée un rapprochement sans égal. Un autre aspect très fort de cette réalisation tient en la juxtaposition d’un extrême souci du détail (avec par exemple des sons d’ambiance et des éclairages toujours soigneusement choisis)  et une vision d’ensemble qui propose sans cesse de prendre du recul, de réfléchir à l’essentiel de ce qui se passe. C’est un film pendant lequel les émotions (nombreuses, fortes) ne s’opposent pas à la réflexion, mais donnent constamment à penser.

Le film ne raconte pas toute la vie d’Edvard Munch mais se concentre sur sa jeunesse et ses années de formation. Le titre du film reprend le titre d’un tableau qui est moins connu du grand public que  le cri

dansedelavie

Pour en savoir plus sur le film (ou jeter un coup d’œil sur ce qu’en disent ceux qui l’ont vu) cliquez ici pour aller sur la page d’Allo-Ciné.

Et, autre lien à suivre, ici vers le site du cinéma L’Utopie, où sera projeté le film dimanche 11 décembre à 17h30 se trouve une autre présentation de ce « film-culte »

Représentation de la peinture au cinéma

Le cycle de projections que nous inaugurons le 11 décembre avec ce film de Peter Watkins nous donne l’occasion d’ouvrir un gros dossier : le cinéma, que l’on appelle le Septième Art, est un art essentiellement englobant. Les arts précédents, (Sculpture, architecture, littérature, musique, arts visuels, arts de la scène… il faut regrouper pour s’en tenir au chiffre six) ont ainsi été repris, recyclés par le cinéma, qui s’est proposé de  montrer les choses à sa façon. Le cinéma a voulu tout filmer, le réel et l’imaginaire, et à partir des productions de ses prédécesseurs il a construit des reproductions qu’il nomme quelquefois lui-même sans modestie des superproductions. Le siècle du cinéma s’achève avec l’irruption des nouvelles technologies : internet (vous y êtes !) englobe à son tour tout ce qui l’a précédé, cinéma compris, en y ajoutant l’ubiquité et l’instantanéité, sous une forme immatérielle..

Ci-dessous deux exemples de ce phagocytage, des réalisations vidéo de Luc Lagier sur Arte. Ce sont des collages, très réussis, qui, en dix minutes et avec humour, n’utilisent que des plans extraits de nombreux films (une trentaine, la liste apparait à la fin). Le premier travail de montage d’un puzzle suit le fil rouge d’une représentation… de la peinture au cinéma ! La première partie rassemble des scènes de « création » et la deuxième des scènes de « perception » par des visiteurs. Si vous avez vu « Psychose » d’Alfred Hitchcock, vous reconnaitrez d’emblée Anthony Perkins observant par un trou… qui est habituellement dissimulé derrière un tableau (!)

Les films dans lesquels apparaissent des tableaux qui jouent un rôle important sont trop nombreux pour être listés…de même en ce concerne les peintres. Le deuxième collage suivant en convient :

Si cela vous intéresse, nous en analyserons quelques uns…

N’hésitez pas à donner ici un commentaire. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *